Accueil > Grandes écoles, Nouvel Obs, Politique > Richard Descoings : un opportunisme à la hauteur de ses ambitions

Richard Descoings : un opportunisme à la hauteur de ses ambitions

Publié le : 6 avril 2012 - Mot Clés : , ,

Sciences Po est un “grand établissement”, à part dans l’enseignement supérieur français. A part, son directeur se devait de l’être aussi, et il l’a été.

 

En France, contrairement aux Etats-Unis si souvent cités en exemple, mais aussi au Canada, voire en Grande-Bretagne, il est impossible de présider un établissement supérieur prétendant être un pôle d’excellence, sans être soi-même un universitaire.

Vos avis et commentaires

Connectez-vous pour commenter, ou saisissez vos informations ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

L'édito

Edito

Les bécasses de Sciences Po (Paris) L’ambiance était chaude, mercredi 20 avril, à Sciences Po (Paris). Pour prendre la mesure de l’énormité de l’événement, il suffisait de... Lire l’édito

Actualités du blog

L’Education nationale, la grande faillite française

9 mai 2017

L’Education nationale, la grande faillite française

Le premier tour de l’élection présidentielle française fait ressortir la nette attirance des électeurs pour...

Lire l'article

Place aux doctorats en chocolat !

25 mars 2016

Place aux doctorats en chocolat !

Entre autres vertus, la mondialisation permet de mieux voir nos faiblesses. Ainsi, dans l’éducation, les tests...

Lire l'article

Derniers ouvrages

La Suisse, Pays le plus heureux du monde

La Suisse, Pays le plus heureux du monde

La Suisse est le pays le plus heureux du... Consulter la fiche

Formation : l'autre miracle Suisse

Formation : l'autre miracle Suisse

Si la Suisse a acquis une réputation... Consulter la fiche