Accueil > Nouvel Obs, Politique, Université > Bonus pour le directeur de Sciences-Po : quand l’Etat perd les pédales

Bonus pour le directeur de Sciences-Po : quand l’Etat perd les pédales

Publié le : 3 janvier 2012 - Mot Clés : , ,

Dans l’univers des responsables d’établissements universitaires, Richard Descoings, directeur de l’Institut d’Études Politique de Paris, a un profil singulier.

 

Ancien élève de Sciences-Po, Richard Descoings est passé par l’ENA puis, à sa sortie de l’école d’administration, il a opté pour le Conseil d’Etat. Dans le milieu universitaire, il n’est pas de la famille. Il a réussi un concours, mais n’a pas fait de thèse, autrement dit, quelque soit la discipline, il ne s’est pas astreint, pendant 4 ans aujourd’hui, pendant dix ans parfois à son époque, à un travail solitaire, inédit, innovant, soumis à l’appréciation et au jugement de ses pairs en fin de marathon.

Vos avis et commentaires

Connectez-vous pour commenter, ou saisissez vos informations ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

L'édito

Edito

Les bécasses de Sciences Po (Paris) L’ambiance était chaude, mercredi 20 avril, à Sciences Po (Paris). Pour prendre la mesure de l’énormité de l’événement, il suffisait de... Lire l’édito

Actualités du blog

Place aux doctorats en chocolat !

25 mars 2016

Place aux doctorats en chocolat !

Entre autres vertus, la mondialisation permet de mieux voir nos faiblesses. Ainsi, dans l’éducation, les tests...

Lire l'article

Longue vie à la démocratie directe !

27 février 2016

Longue vie à la démocratie directe !

            L’aéroport Notre Dame des Landes ? Référendum ! Le mot est lancé, ça va amuser le...

Lire l'article

Derniers ouvrages

La Suisse, Pays le plus heureux du monde

La Suisse, Pays le plus heureux du monde

La Suisse est le pays le plus heureux du... Consulter la fiche

Formation : l'autre miracle Suisse

Formation : l'autre miracle Suisse

Si la Suisse a acquis une réputation... Consulter la fiche