Accueil > Nouvel Obs, Université > Université : la gratuité des études, pire ennemi de la démocratisation

Université : la gratuité des études, pire ennemi de la démocratisation

Publié le : 30 septembre 2011 - Mot Clés : ,

Lundi 26 septembre, l’Institut Montaigne consacrait sa journée à l’enseignement supérieur sous l’intitulé “15 ans de réformes des universités : quels acquis, quels défis ?“. Y assistaient notamment Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez, Jean-François Copé, Claude Allègre et Jack Lang. Ce dernier, lors d’un excellent déjeuner, devait remarteler son attachement à la gratuité de l’enseignement supérieur, seule garantie, selon lui, de sa démocratisation.

 

Contre cette idée reçue, on rappellera à l’ancien ministre, mais également à Laurent Wauquiez qui ferrailla ce même jour à ses côtés contre le même ennemi, que les droits d’inscription ne sont pas la barrière sociale redoutée.

Vos avis et commentaires

Connectez-vous pour commenter, ou saisissez vos informations ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

L'édito

Edito

Les bécasses de Sciences Po (Paris) L’ambiance était chaude, mercredi 20 avril, à Sciences Po (Paris). Pour prendre la mesure de l’énormité de l’événement, il suffisait de... Lire l’édito

Actualités du blog

Place aux doctorats en chocolat !

25 mars 2016

Place aux doctorats en chocolat !

Entre autres vertus, la mondialisation permet de mieux voir nos faiblesses. Ainsi, dans l’éducation, les tests...

Lire l'article

Longue vie à la démocratie directe !

27 février 2016

Longue vie à la démocratie directe !

            L’aéroport Notre Dame des Landes ? Référendum ! Le mot est lancé, ça va amuser le...

Lire l'article

Derniers ouvrages

La Suisse, Pays le plus heureux du monde

La Suisse, Pays le plus heureux du monde

La Suisse est le pays le plus heureux du... Consulter la fiche

Formation : l'autre miracle Suisse

Formation : l'autre miracle Suisse

Si la Suisse a acquis une réputation... Consulter la fiche